Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

La Salle des Illustres

29 Décembre 2007, 13:19pm

Il fallait bien cela pour me voir convoler en justes noces ! C'est ainsi que le vendredi 1° septembre 1978, j'ai épousé ma "guêpe" dans cette Salle des Illustres au Capitole de Toulouse. La cérémonie a été célébrée par le Monsieur le Ministre du Transport (et de quel Transport !) de l'époque. Je me souviens aussi que, pour me remercier de ce haut fait qui consiste à bien vouloir épouser une Toulousaine, on m'a remis une Médaille... ? ;-)) C'est pourquoi, j'ai plaisir à retourner sur les lieux dès que l'occasion m'est offerte. En général, c'est pour assister à une séance solennelle de l'Académie du Languedoc qui, en présence de Monsieur le Maire de Toulouse et de l'Intelligentsia Languedocienne, y décerne des Prix Littéraires ou artistiques récompensant des Languedociens méritants.

Voir les commentaires

Lycée Jules Ferry

27 Décembre 2007, 14:50pm

Publié par Blogmestre

 

 

Bonjour,

Ce billet était initialement sur le site Nomao (dont la masquotte était à l'époque l'abeille, d'où le nom étrange donnée à la catégorie où se trouve ce billet).
Resté en friche depuis son transfert forcé et précipité sur ce blog,  je me dois de le mettre au standard de ce blog sachant que
vous êtes de plus en plus nombreux à venir le lire. E-réputation oblige !
Rue-du-Marechal-Joffre-Versailles.JPG
C'est en partie en ce lieu que j'ai usé mes fonds de culottes en étant interne et que j'ai fait ma préparation pour entrer à l'ENSAM.
Batiment-central-Jules-ferry.JPG
Je me souviens d'un Surveillant Général surnommé Rouletabille à cause d'une excroissance évocatrice sur l'une de ses joues qu'il finit par se faire ôter, mais le surnom lui est resté. Il nous distribuait les bons de sortie pour regagner nos foyers respectifs le week-end et dont nous nous passions allègrement pendant la semaine, car - Chut ! - nous faisions le mur...
Les-jardins-de-l-ecole-d-agriculture.JPG
Fait particulier, nous risquions nos vies lors des séances d'études. En effet, certaines salles protégées par les Monuments Historiques (nous sommes à Versailles) et donc intouchables étaient, il faut le dire, en ruines. Seuls quelques madriers soutenaient encore les plafonds...
Jules-Ferry-Versailles-salle-de-permanence-1968.jpg

Rare privilège, nous faisions nos séances de sports autour de la pièce d'eau des Suisses se trouvant à proximité de l'établissement.
Piece-d-eau-des-Suisses.JPG

Autre privilège, nos après-midis de libre ou lors de nos colles du Week-end nous allions nous promener dans les jardins du château...
le-chateau-.JPG
C'est à l'intérieur de ces murs que je préparais le Bac et que j'ai vécu mai 68 (j'ai ainsi pu vérifier que Versailles n'était pas à un jet de pavé de Paris).

Le-Batiment-principal-les-dortoirs-leperron.JPG
Les anciens ont créé une amicale :

Amicale-JFV.jpg
Enfin , le site officiel :
accueil-JFV.jpg
Cordialement
Jacques Le Bris

P. S. :  Ô Tenenbaum le roi des chansons , un bel article concernant un bon élève produit par ce fameux Lycée et portant sa marque, soit un Ferrat en quelque sorte.
Pour en savoir plus sur ce Lycée, je vous recommande la lecture de la rubrique éponyme de ce Blog.
Addendum du 21 Juillet 2013
Le 100° Tour de France partait de Versailles pour la dernière étape menant à l'Arc de Triomphe et les Champs Elysées...
Entre le départ fictif et le départ réel, les coureurs ont fait un petit tour des lieux en passant dans les jardins du Château de Versailles.
Les cyclistes sont passés devant notre lycée au petit train sous les ovations des badauds.
Le-100--Tour-passe-devant-le-lycee-Jules-Ferry-13-07-21-1.JPG
Voici la vue aérienne du quartier au moment de leur passage, on reconnnait le lycée et la pièce d'eau des Suisses.

Vue-aerienne-du-Lycee-Jules-Ferry-et-du-quartier-lors-du-.JPG


Voir les commentaires

Lycée Francisque Sarcey

27 Décembre 2007, 14:25pm

C'est dans cet établissement que j'ai étudié en tant qu'interne. Quelques impressions : - Le jeudi après midi (aujourd'hui remplacé par le mercredi) nous allions dans la forêt et pratiquions notre jeu favori : la dello. Parfois à l'approche de l'hiver nous récoltions au passage quelques pommes que nous faisions cuire dans un feu allumé sous la responsabilité de notre Surveillant... - le moment le plus fort dont je me souviens encore est la nuit du 22 novembre 1963 où le Chef d'établissement étaient venu nous réveiller dans notre premier sommeil dans un dortoir parfaitement calme (pour une fois). Il venait nous annoncer l'assassinat de JFK, le Président des Etats-Unis. C'est dire la répercussion qu'a eu cet évènement dans le monde entier (à l'époque nul ordinateur, point d'Internet, peu de postes de télévisions et peu de transistors (interdits dans l'internat). Nous étions tous consternés, impressionnés et très attristés par cet annonce. http://www.assassinat-jfk.com/ Aujourd'hui autres temps, autres moeurs, si l'on nous annonçait la disparition de l'actuel Président des Etas-Unis beaucoup se sentiraient comme soulagés, enfin débarrassés de ce personnage qui a fait reculer l'Humanité entière pendant ces deux mandats, dont l'un au moins est usurpé.

Voir les commentaires

Diagora

27 Décembre 2007, 13:49pm

J'ai plaisir à me rendre en ce lieu facile d'accès. J'y rencontre des amis entrepreneurs à l'occasion : - du Salon de l'Entreprise - de la sortie du Top Eco - d'évènements organisés par La Mêlée - etc. mais encore des élus, le soir du premier lundi de chaque mois, lors des séances plénières du Sicoval (la communauté de communes locale). Vous pouvez consulter son agenda sur son site : http://www.diagora-congres.com/agenda/agenda_des_manifestations.html


Voir les commentaires

Gijon

26 Décembre 2007, 21:55pm

Publié par Blogmestre

 

 

Bonjour,

 

J'ai vécu à peu près 6 mois dans ce port où se trouvent de nombreux pubs. Hé oui, en regardant en face en droite ligne, c'est... l'Irlande !

Je me souviens que ma femme m'avait envoyé quérir à l'épicerie du coin de simples courgettes. Elle avait d'ailleurs un léger sourire.

Quelques temps après je revins tout penaud à l'appartement, car bredouille. Non pas parce que la courgette était inconnue dans cette ville, mais tout simplement parce que le mot qui caractérise ce légume s'avère pour moi imprononçable en Espagnol... ;-))

La particularité de cette région est qu'elle est très verte, car comme en Normandie elle est face au Nord. Il y pleut donc souvent, d'autant que les montagnes dans le prolongement des Pyrénées y stoppent les nuages.

Le cidre y est roi et coule à flot dans les bodegas. Les serveurs le déversent dans les verres en longue cascade de façon à le faire mousser comme la bière.

Cette région au rude climat a été épargnée par l'invasion arabe et a donc été le point de départ de la Reconquista.

Je suis arrivé dans cette ville en venant de Burgos par la route. Le passage des montagnes se fait au pas dans la brume la plus épaisse et une visibilité quasiment nulle.

Pas étonnant dans ces conditions que les envahisseurs ne s'y soient pas aventurés...

Comme vous êtes intéressés par cette ville, voici ce que les Twittos Gijonais gazouillent et ce que la Twittosphère en dit :

 

 

Vous pouvez ainsi contacter quelque autoctone de votre choix afin d'obtenir une réponse à votre quête et plus si affinité...

 

Pour des nouvelles fraîches, il faut faire confiance à Noticias Gijòn :

 

 

Cordialement

Jacques Le Bris

 

 

P S : Cet article porte une date antérieure à la création de ce blog, car il résulte d'un transfert en provenance d'une ancienne version de Nomao.

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>