Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

Mon petit bonhomme de chemin

31 Juillet 2013, 07:11am

Publié par Blogmestre

 

 

Bonjour,

 

bonhomme_interrogation.gif

Si mon blog poursuit actuellement son petit bonhomme de chemin malgré ses deux maux*, c'est justement grâce à mon petit bonhomme placé là très justement pour vous y guider.

 

En effet, ses effets bénéfiques ont été reconnus par Google.

 

Petit-bonhomme-de-chemin.JPG

 

Le plus dur a été d'encaisser le commentaire suivant de la part d'un informaticien en 2013 !

 

Sans-commentaires.JPG

 

Donc, petit à petit je corrige les erreurs de lien dues à cette indigence des algorithmes d'Over-Blog ; en commençant par Toulouse, ma Ville Rose.

 

Je vous conseille donc de me glisser un commentaire pour influer sur mes priorités ou de plonger ici (il n'y a pas besoin de savoir nager, il sufffit de me faire confiance).

 

le-pont-neuf-vu-du-pont-saint-michel-original-192014

 

Cordialement

Jacques Le Bris

 

 

* Rappel en deux mots sur les deux maux de mon blog :


Je traite actuellement ma Twittérosclérose et je réduis mes fractures de liens.

 

Fenetre.jpgBrise.jpg

En laissant un commentaire**, vous pouvez influer sur l'ordre des mises à jour priorisant actuellement Toulouse. 

 

** Il existe un logiciel interne qui met en avant les plus gentils d'entre eux***

*** une exception existe toutefois pour les plus surprenants.

 

 

Addendum de mars 2014

 

Suite au séisme subit lors du transfert vers la nouvelle version OverBlog, je constate une fois de plus qu'il ne s'est pas fait sans casse.

Mes liens ont encore subi des coupures...

Cette fois, il y a manifestement un bug, dès que je mets à jour une page ou un article où figurent des liens matérialisés par un  ceux-ci sont coupés.

Ceci va m'obliger à les réparer à nouveau, un à un, alors même que je n'avais pas encore réparé l'ensemble de tous ceux cassés l'année dernière...

Il faut beaucoup, mais beaucoup de patience, pour maintenir un blog en état...

Voir les commentaires

Union Sportive Oyonnax Rugby #USO status

30 Juillet 2013, 14:30pm

Publié par Blogmestre

 

Bonjour,

 

 

OyonnaxRugby.jpgPour répondre à la curiosité des amateurs de Rugby qui suivent le TOP14 et ne connaissent pas encore Twitter, je profite du démarrage de la saison 2013-2014 pour créer cet article concernant l'Union Sportive Oyonnax Rugby.

 

Laissons la parole aux Twittos supporters ou non :


 

Le club a un Twitto officiel que nos Amis mobinautes peuvent suivre @   :


 

Pour savoir à quel niveau du TOP14 se trouve ce Club dans le voir le classement.

 

Quelques informations en provenance de sa fiche média :

         
Stade Charles Mathon
125, cours de Verdun 

1100 Oyonnax
 
Date de création : 1908
Statut : SASP RUGBY
Site Internet :  http://www.usorugby.com

 

 

Pour savoir rapidement ce qui se dit à propos des Compétiteurs du Club de rugby que vous supportez, que ce soit pour le TOP14 ou toute autre compétitions où ils sont impliqués, allez sur ma page dédiée au  Ballon de Rugby  

 

Vous pouvez aussi écouter lors des matches logo Sud Radio

 

Bonus :

Avant que le match commence ou pendant la mi-temps, vous trouverez certainement le temps de jeter un coup d'oeil sur quelques opportunités à portée de vous et d'en saisir une à votre avantage :

 

Emploi à Oyonnax Offre à Oyonnax

 

Je suis à votre écoute. Laissez en commentaire vos suggestions d'amélioration de cet article, j'en tiendrai compte dans la limite de mes possibilités.

 

Cordialement

Jacques Le Bris

Voir les commentaires

De 1340 à 1349, Histoire de s'amuser

25 Juillet 2013, 20:54pm

Publié par Blogmestre

 

 

Bonjour,

 

J'ai testé des Réseaux sociaux, plus qu'il n'est raisonnable.

Le seul qui vaille à mes yeux est Twitter.

Je poursuis l'aventure, histoire de nous amuser un peu dans ce monde de crapules.

 

Rappel : J'ai donc débuté sur Twitter une série de tweets qui sont construits comme suit :

- Je constate le mois courant : au moment où j'écris cet article c'est juillet (2013)

- Je relève sur mon compteur le nombre de mes amis : 1340 (pour commencer)

- Je vais sur google en supprimant les mots : agenda et calendrier

- Je constate ce que me propose en premier Google et je tweete l'évènement trouvé

 

Voici ce que cela donne de Juillet 1340 à septembre 1349...

 

Comme cela nous aurait fait rater une belle bataille, je fais une petite entorse à la règle.

 

Ecluse.jpeg

 

Nous sommes le 24 juin 1340, dans le port de l’Écluse situé non loin de la ville de Bruges, dans l’actuelle Flandre.

La Guerre de Cent ans vient de démarrer et le roi de France Philippe VI veut en découdre avec l’armée anglaise. C’est que le roi anglais Édouard III devient plutôt menaçant ! Il soutient les Flamands qui le considèrent maintenant comme le seul roi de France légitime. Édouard III compte bien se servir de ce soutien de poids dans sa lutte intestine avec le monarque français et s’apprête à débarquer avec 20.000 de ses hommes à l’Écluse. Bien sûr, Philippe VI ne l’entend pas de cette oreille. Il faut à tout prix empêcher ce débarquement ! Il poste donc lui aussi 200 navires de combat et plus de 20.000 hommes au niveau de ce port stratégique. La flotte française, impressionnante, est dirigée par deux amiraux pleins de bonne volonté, Messieurs  Hugues Quiéret et Nicolas Béhuchet, mais malheureusement marins très peu expérimentés.

Les deux hommes ont une idée de génie ! Pourquoi ne pas attacher les navires entre eux et les disposer de telles sortes à former une muraille infranchissable ? Avec un tel dispositif, jamais l’ennemi ne parviendra à débarquer!

– Ah ha ah! Alors, les British, c’est qui les plus malins, hein ? C’est qui ?

Malheureusement, les deux amiraux mettent leur plan à exécution, contre l’avis des marins génois qui ont rejoint les rangs français. Ils font donc ranger les navires sur trois rangs et les enchaînent les uns aux autres.

– Bon, forcément, ça limite un peu les possibilités de manœuvres…

– Nan, mais on s’en fout, ça… Ce qui compte, c’est de les empêcher de passer !

Les Anglais, voyant cet attroupement de navires, n’en croient pas leurs yeux et se frottent les mains ! Profitant des vents et de la marée qui leur sont favorables, ils donnent tout simplement l’ordre aux archers de couvrir de flèches cet ensemble difforme de navires. Et c’est parti pour un massacre en règle – on imagine qu’ils ont dû y aller à cœur joie! Ils passent ensuite à l’abordage. Pris de panique, la plupart des soldats français sautent à l’eau et périssent noyés.

– Putain, Quiéret, je te l’avais dit que c’était pas une si bonne idée que ça, bordel !

– Ouais, mais bon… C’est quand même pas de ma faute, à moi, si nos marins savent pas nager !

Le bilan du combat est désastreux pour les Français: plus de 15.000 morts et la quasi-totalité de la flotte est détruite (à peine quelques vaisseaux français parviennent à se libérer et échappent au carnage), contre 9000 morts côté anglais mais pas le moindre dégât matériel… Quant aux deux amiraux de génie, ils ne déméritent pas pendant la bataille et combattent vaillamment. Ils parviennent même, avec leur nef Le Thomas, à aborder le navire d’Édouard III et à le blesser légèrement. Ils connaissent par contre, comme leurs hommes, un destin funeste: finalement capturés par les Anglais au cours de la bataille, ils sont aussitôt décapité pour l’un et pendu pour l’autre.

Après la victoire éclatante lors de la Bataille de Bouvines en 1214, l’honneur français est de nouveau au plus bas ! Quant à la flotte anglaise, elle possède le contrôle des mers pendant de longues années encore… Mais la guerre de 100 ans vient à peine de démarrer. Les Français auront-ils l’occasion de prendre leur revanche ?

 

 

 

 

 

 

 

 

File:Battle of crecy froissart.jpg 

Selon Wikipedia : La bataille de Crécy opposa à partir du milieu de l'après-midi du 26 août 1346 l'armée du royaume de France à une armée venue d'Angleterre pour saccager et piller les terres proches des rivages de la Manche. Cette bataille violente et sanglante où les monarques respectifs, Philippe VI de Valois et Édouard III, furent présents et actifs, se conclut au soir du second jour par une victoire écrasante de l’armée anglaise, pourtant en infériorité numérique, sur la chevalerie et l'infanterie française et de ses alliés, qui accusèrent des pertes très importantes du fait de l'indiscipline et des lacunes du commandement. Cette grande bataille marqua le début de la Guerre de Cent ans et le retour d'une technique traditionnelle d'archerie.

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/01/Calais1347.jpg 

 

 

 

 

 

Les autres sont à venir...

 

J'espère que cela vous a appris quelque chose en vous amusant.

 

Cordialement

Jacques Le Bris

 

P. S. : Si vous voulez poursuivre cette investigation amusante, je vous rappelle que cet article fait partie de la série  Histoire ancienne


Voir les commentaires

De la Transition énergétique au Pôle_e_TIC #LRC_TE

24 Juillet 2013, 11:45am

Publié par Blogmestre

 

 

Bonjour,

 

A l'initiative du Rassemblement Citoyen à Toulouse, une réunion d'échange avec l'Association NégaWatt sur le sujet de la Transition énergétique a été organisée pour le 26 Juillet 2013.

 

RCT-13-07-26.jpg

 

Le Pôle_e_TIC a relayé l'information sur Twitter :

 

 

Voici d'ailleurs ce que l'on échange actuellement sur Twitter à ce sujet :

 

 

 



Cordialement
Jacques Le Bris

Voir les commentaires

Caillassage & Liquidation deux facettes de la Flanbyland

20 Juillet 2013, 07:42am

Publié par Blogmestre

 

 

Bonjour,

 

"Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France". Voilà les mots qu'aimait à répéter Sully, l'ami et le ministre du roi Henri IV.

C'était le temps où le bon Roi Henri IV aurait eu cette formule pleine de compassion pour son peuple : "Si Dieu me donne encore de la vie je ferai qu’il n’y aura point de laboureur en mon Royaume qui n’ait moyen d’avoir une poule dans son pot".

 

Deux révolutions, quelques guerres, dont deux mondiales, plus tard, la poule mouillée et sa poule sont à l'Elysée à la tête d'un territoire dans un état tellement en capilotade qu'il a perdu ses AAA mais aussi son label France. Il s'appelle communément le Flanbyland à l'image de son chef aussi indécis que mou.

 

francois-hollande-pluie.JPG

Désormais on constate que :

 

 

Le  caillassage est une sorte de régression à l'âge de pierre que l'on retrouve de plus en plus souvent mentionné sur la twittosphère  :

 

 

Mais ce retour à l'âge pierre passe par la  liquidation de toute industrie, cette tendance est tout aussi fréquente sur la twittosphère :

 

 

En un mot notre civilisation est en danger par un manque de cap et d'objectif ambitieux.

Il faut dire que notre République, ou ce qu'il en reste, a subi successivement la Direction de deux girouettes : l'une trépidante Joe 1er qui couinait et l'autre plus grosse et bien graissée Flanby. Toutes deux nous indiquent la direction du vent dominent.

Dire pour se contredire, ne les dérange nullement ; à croire que le mensonge du matin au soir soit devenu le syndrome de l'Elysée.

 

 

Profiter de l'occasion qu'il leur ait donné, vivre agréablement aux frais de la princesse, semble être désormais toute l'ambition des locataires de l'Elysée.

Ceci serait inaperçu en période faste, mais aujourd'hui où la misère se généralise, l'exaspération est de règle. Elle se manifeste par de plus en plus de suicides, mais elle pourrait bien s'exprimer autrement.

Ceci d'autant plus que le Medef vient d'élire Pierre Gattaz qui, en jouant la Pierre à feu, peut  créer l'étincelle de l'explosion générale.

 


Face à ce jeu malsain que nous prépare notre "élite", il est urgent de nous rassembler pour construire nous-mêmes Demain.

 

 Citoyen, le lieu de rassemblement est ici.

 

Cordialement

Jacques Le Bris

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>