Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

De la mayonnaise à la prise du pouvoir...

8 Janvier 2017, 13:24pm

Publié par Blogmestre

De la mayonnaise à la prise du pouvoir...

 

 

Bonjour,

 

Malgré leurs efforts, certains n'arriveront jamais à faire monter la mayonnaise. Il suffit pourtant de suivre la bonne recette.

Il en va de même dans la prise de pouvoir. Voyons dans le proche passé, un bon exemple, celui de Trump.

Il veut le pouvoir et, citoyen américain d'origine allemande (Voir ici l'origine de son nom), il constate que seuls les riches y gouvernent.

Il devient donc milliardaire tout en feignant de ne point s'intéresser à la politique.

Après un petit tour furtif de mise en jambe, il constate qu'il faut se présenter au nom d'un grand parti pour être jugé digne d'intérêt par les médias, avoir un bon slogan et quelques phrases chocs pour mobiliser les foules.

Pour le slogan, "Trump! Trump! Trump!" fera l'affaire.

Quitte à faire sa propre promotion, mieux vaut le faire 3 fois plutôt qu'une, ainsi le public risquera moins de se tromper sur le produit (Comparez avec celui du faux-cul Valls et sa "blitzkrieg" : "Faire gagner tout ce qui nous rassemble". On ne peut s'empêcher alors d'imaginer le public scander  : "Valls ! Valse, valse !"; la valse à 3 temps).

N'étant pas un politicien de "métier", mais un bon manager adepte du benchmarking, Trump a cherché comme élément de langage ce qu'il y avait de très efficace pour la conquête du pouvoir pour s'en inspirer, voire copier ce qu'il y a de meilleur dans le genre pour hystériser les foules. Pour éviter d'être trop rapidement traité de plagiaire ou d'être poursuivi par des ayants-droits, essayons de creuser le potentiel d'une langue étrangère pour voir...

 

 

Nota : la vidéo très bien montée a, comme par hasard, disparu.

Bingo ! La recette a bien fonctionné malgré ses 80 ans d'âge bien comptés.

Comme quoi pour accéder au pouvoir ou réussir sa mayonnaise, point n'est besoin d'innover, suivre la bonne recette suffit.

Cordialement

Jacques Le Bris

 

 

 

 

Voir les commentaires