Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

31000emploi.com au coeur de l'actualité

31 Janvier 2009, 09:18am

Publié par Blogmestre

Bonjour,

Avec Internet et surtout l'essor des blogs, chacun d'entre nous peut devenir le témoin pour le Monde entier d'un évènement important.
Déjà l'an dernier,  à l'occasion d'un phénomène climatique exceptionnel, les messages vidéos de quelques particuliers Toulousains ont été repris par les médias officiels.
Le 29 janvier 2009, une manifestation était programmée au plan national. Certains ont pu la vivre en y participant, d'autres en ont vu quelques bribes à la télévision ou lu quelques articles sur le sujet.
Bref, les uns aimeraient en avoir un souvenir et les autres souhaiteraient savoir exactement quelle était réellement l'ambiance.
Comme cette manifestation, liée directement à la crise mondiale générée par les manigances et les excès du monde de  finance, a impacté fortement le marché de l'emploi, il n'est pas étonnant de retrouver au coeur de cette manifestation à Toulouse, Chef-lieu de la Haute-Garonne, soit 31000, un jeune Chef d'entreprise très motivé par le sujet de l'emploi.
Il se trouve qu'il est de plus très "Web 2.0 oriented" et domine parfaitement toute la technique associée.

Alors celui-ci vous offre de vivre ou revivre la manifestation du 29 janvier 2009 comme si vous y étiez.
A vous de faire vos commentaires, en particuliers sur l'affluence entre la version de la police et celle des organisateurs.



Grève du 29 janvier à Toulouse, par 31000emploi.com from 31000emploi on Vimeo.

Pas mal comme reportage. N'est-ce pas ? Cela ne vous donne-t-il pas l'envie de faire de même ?
Finalement le web 2.0, c'est la nouvelle cyberdémocratie. A vous d'y participer sans modération.

Cordialement
Jacques Le Bris

Voir les commentaires

Le verdict est tombé !

29 Janvier 2009, 16:40pm

Publié par Blogmestre

Bonjour,


Préparons-nous à suer le burnous pour le monde de la finance !

Wall Street vient en effet de donner l'exemple et le mauvais.

Alors que l'on pouvait décemment espérer qu'il n'y ait pas de bonus dans ce Monde de la Finance, au moins pour cette année, au vu des résultats économiques catastrophiques engendrés par ses erreurs, fautes et arnaques en tous genres.

Et bien non, des bonus ont été distribués quand même. Et même s'il est vrai qu'il y a eu une baisse en volume de 44% par rapport à l'année précédente. Les bonus ont été distribués à une telle hauteur - 18,4 Milliards de US $ - que 2008 est placée comme l'une des 6 meilleures années de l'Histoire !

Pire, sur une enquête menée auprès de 900 personnes concernées a priori par ces bonus, alors que 80% d'entre elles en ont touché un, 46% ont estimé qu'elles méritaient plus à leurs yeux ! Décidément ce Monde de la finance est vraiment à part !

A quoi bon travailler dans ces conditions, puisqu'il suffit de bien arnaquer pour toucher le jackpot !

Nous ne sommes donc pas prêts de nous sortir de ce pétrin !

En France, on entendait déjà rouméguer quelques Directeurs d'établissements financiers quant à leur bonus gelé. Ils ne vont pas manquer de réclamer dans les coulisses, par simple égalité de traitement vis-à-vis de leurs collègues d'Outre Atlantique, ce qu'ils considèrent comme leur dû.

Même si non seulement ces bonus, mais encore leurs rémunérations astronomiques sont à la fois déjà injustifiables en régime de croisière et surtout totalement injustifiés dans le contexte actuel.

Nous percevons bien ce qu'ils font de tout cet argent, ils se paient notre tête.

Bref, cela ressemble tout bonnement à du racket, à croire que ce Monde de la finance est objectivement géré par la mafia.

Maintenant nous savons à quoi nous en tenir : préparons notre monnaie et serrons nous la ceinture ; parce qu'ils ont le Droit et le Pouvoir avec eux, et pas nous !


Cordialement

Jacques Le Bris

 

Addendum : Il semblerait que BHO ait trouvé cette attitude des "gens" de Wall Street parfaitement honteuse !


Voici ce que le New-York Times rapporte à ce sujet :

That is the height of irresponsibility,” Mr. Obama said angrily. “It is shameful, and part of what we’re going to need is, for folks on Wall Street who are asking for help, to show some restraint and show some discipline and show some sense of responsibility.

The American people understand that we’ve got a big hole that we’ve got to dig ourselves out of, but they don’t like the idea that people are digging a bigger hole even as they’re being asked to fill it up,” Mr. Obama said, adding that “there will be time for them to make profits and there will be time for them to make bonuses. Now is not that time.

Et ma traduction :
C'est le comble de l'irresponsabilité, dit BHO en colère. C'est parfaitement honteux de la part de ces gens de Wall Street qui demandent de l'aide, et une part de ce dont nous allons  avoir besoin est qu'ils montrent une certaine retenue, une certaine discipline et un certain esprit de responsabilité.
Le Peuple Américain a compris que nous sommes dans une grosse ornière et que nous devons nous en tirer par nos propres moyens, mais il n'aime pas l'idée que des gens soient en train de creuser un trou plus grand, alors même qu'on lui demande de le combler ! Dit BHO, en ajoutant que : Ils auront un temps pour réaliser des bénéfices et ils auront un temps pour empocher des bonus. Aujourd'hui n'est pas ce moment !

Cela fait vraiment plaisir d'entendre de tels propos de la part d'un Président des Etats-Unis.
Hélas ! Ils ne calmeront pas les prérogatives de nos aigrefins français.

 

Voir les commentaires

Enfin une politique lisible ou presque

27 Janvier 2009, 19:23pm

Publié par Blogmestre

Bonjour,


Vous n'avez peut-être pas encore perçu que le 20 janvier dernier, une révolution tranquille a eu lieu à Washington.

Autrefois, la politique se vivait au travers des écrits des journalistes avec leurs interprétations et leurs filtres idéologiques.

Bref, cela engendrait une foultitude de débats et de polémiques sans fins sur les intentions réelles du Chef de l'Etat concerné, allant parfois bien au-delà de ses pensées ou de ses actes.

Maintenant, vous avez accès directement au journal de bord de BHO, ainsi vous pourrez laisser libre cours à votre seule interprétation de ses écrits ou de ses discours, la distorsion ne dépendra donc plus que de vous.

Déjà on parle de la cyberdémocratie.


Sauf qu'il y a toujours, outre la barrière de la langue, celle de l'utilisation d'unités de mesure exotiques Outre Atlantique.

Même si leurs unités de mesure sont raccordées au Système International, les USA, malgré un engagement séculaire, font partis des 3 derniers pays au Monde, avec le Libéria et la Birmanie, à ne pas l'avoir officiellement adopté.


Alors, lorsque BHO décide que les véhicules, fabriqués ou vendus sur le sol américain à destination de ces concitoyens, ne devront pas parcourir moins de 35 miles par gallon à partir de 2011, il y a comme une difficulté d'interprétation pour nous autres habitués à parler de consommation en litre aux 100 km...


Il nous faut donc :

-         premièrement trouver la conversion du Mile en km. A commencer par choisir le bon Mile à prendre.  A priori, selon le contexte, ce doit être celui qui correspond à 1,609344 km.

-         secundo trouver la conversion du gallon en litre. En faisant bien attention à prendre là encore le bon gallon. A priori, selon le contexte, ce doit être le gallon US qui correspond à 3,78553747 litres.

-         Ensuite, faire les calculs :

35 Miles par gallon équivalent à 56,32704 km par gallon.

Soit pour un litre consommé, une distance parcourue de 14,8795357 km.

Ce qui fait aux 100 km, une consommation de 6,7206398 litres

Enfin ! Avec cette limite standard de 6,7 litres aux 100 km on peut mieux comparer avec nos modèles européens.

A noter qu'actuellement la limite standard est de 8,55 l aux 100 km aux USA.

L'écart de consommation espéré fera en moyenne économiser aux Etats-Unis l'équivalent des importations actuelles de pétrole en provenance du Golfe Persique. Tiens ! Tiens !


Pour vous éviter tout ce travail fastidieux de conversion, vous pouvez aussi faire confiance les yeux fermés à ce site prévu par les vendeurs d'automobiles américaines ou à vos journalistes habituels.

Cordialement

Jacques Le Bris

Voir les commentaires

En cet an neuf, rien que du neuf ?

26 Janvier 2009, 16:46pm

Publié par Blogmestre

Bonjour,


En cet an neuf tout neuf, nous avons subi dans le sud de la France une tempête décennale le 24 janvier. Il y a un peu plus de neuf ans déjà eut lieu à la fin de 1999 la tempête du siècle entre le 26 décembre avec le passage de Lothar et le 27 avec celui de Martin.

A l'époque, nous avions été pris un peu de court. Les modèles mathématiques n'avaient pas encore prévu un tel phénomène ou, plus exactement, les prévisions avaient été jugées non crédibles tant elles sortaient de l'épure.

Nous avions à l'esprit que c'était un signe des Dieux annonçant la mort d'Alain Gillot-Pétré, le chantre de la Météo qui parcourait au siècle dernier le Monde avec neuf camarades du groupe Hugo à la chasse aux cyclones et qui allait s'éteindre des suites d'une longue maladie tout juste à la veille l'an 2000.

J'avais eu l'occasion de traverser la France en voiture dans les jours qui ont suivi et ainsi constaté l'ampleur des dégâts et toute la désolation. J'ai donc vu tous ces arbres déracinés ou fauchés comme des blés murs, par monts et par vaux, du fond des forets au milieu des près, des villes et des campagnes. Sans compter les lignes à haute tension dont les pylônes étaient pliés comme des géants, victimes d'une guerre titanesque.

Cette fois, nous avons été prévenus de cette tempête annoncée comparable à celle de 99 et je regardai même sur internet les prévisions météorologiques lorsque le courant a été coupé... Mon chat miaulait d'effroi en me suppliant de lui ouvrir la porte pour qu'il se réfugie après son petit tour matinal.

S'en est suivi une journée de recueillement, dans l'angoisse de dégât probable à venir.

Miraculeusement mes eucalyptus, qui s'avèrent être les arbres les plus hauts de mon lotissement, ont survécu. Contrairement à 99 où ils jouaient aux essuie-glaces devant mes yeux ébahis, ils paraissent cette fois bien calmes sous le flux laminaire du vent dont on devine à peine la présence au vu du ploiement des bambous uniformément bien coiffés. En fait, je soupçonne qu'ils ont été protégés par ma maison dont le toit a détourné le flux vers leurs cimes.

Alors qu'au bas mot une dizaine d'arbres ont été déracinés dans le voisinage immédiat avant que les tronçonneuses ne les débitent tout au long du week-end.



De cette tourmente, est sortie une nouvelle espèce d'arbre, dite à « mémoire de forme ».


Cet arbre indique toujours, le calme revenu, le sens et l'intensité du vent comme au plus fort de la tempête.


On notera au passage sur la photographie ci-jointe que le ciel d'azur n'est pas maculé par les traces d'une quelconque activité aéronautique (phénomène très rare à Toulouse)...


Cordialement

Jacques Le Bris

Voir les commentaires

Le lieu où il a séduit le peuple américain

25 Janvier 2009, 08:09am

Bonjour, Comme dans les bons dessins animés ou les bons films sortis d'Holywood, pour séduire le peuple américain Barack Hussein OBAMA s'est servi opportunément de son ex ami le Révérend Jeremiah A. Wright Jr. qui a joué à merveille le rôle d'épouvantail. Ainsi BHO se présente comme le rassembleur, protecteur providentiel de toutes les minorités. C'est bien à ce moment là et en ce lieu que BHO a rencontré l'histoire. @+ JLB

Voir les commentaires

1 2 3 > >>