Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

Articles avec #mes jalons

En cet an neuf, rien que du neuf ?

26 Janvier 2009, 16:46pm

Publié par Blogmestre

Bonjour,


En cet an neuf tout neuf, nous avons subi dans le sud de la France une tempête décennale le 24 janvier. Il y a un peu plus de neuf ans déjà eut lieu à la fin de 1999 la tempête du siècle entre le 26 décembre avec le passage de Lothar et le 27 avec celui de Martin.

A l'époque, nous avions été pris un peu de court. Les modèles mathématiques n'avaient pas encore prévu un tel phénomène ou, plus exactement, les prévisions avaient été jugées non crédibles tant elles sortaient de l'épure.

Nous avions à l'esprit que c'était un signe des Dieux annonçant la mort d'Alain Gillot-Pétré, le chantre de la Météo qui parcourait au siècle dernier le Monde avec neuf camarades du groupe Hugo à la chasse aux cyclones et qui allait s'éteindre des suites d'une longue maladie tout juste à la veille l'an 2000.

J'avais eu l'occasion de traverser la France en voiture dans les jours qui ont suivi et ainsi constaté l'ampleur des dégâts et toute la désolation. J'ai donc vu tous ces arbres déracinés ou fauchés comme des blés murs, par monts et par vaux, du fond des forets au milieu des près, des villes et des campagnes. Sans compter les lignes à haute tension dont les pylônes étaient pliés comme des géants, victimes d'une guerre titanesque.

Cette fois, nous avons été prévenus de cette tempête annoncée comparable à celle de 99 et je regardai même sur internet les prévisions météorologiques lorsque le courant a été coupé... Mon chat miaulait d'effroi en me suppliant de lui ouvrir la porte pour qu'il se réfugie après son petit tour matinal.

S'en est suivi une journée de recueillement, dans l'angoisse de dégât probable à venir.

Miraculeusement mes eucalyptus, qui s'avèrent être les arbres les plus hauts de mon lotissement, ont survécu. Contrairement à 99 où ils jouaient aux essuie-glaces devant mes yeux ébahis, ils paraissent cette fois bien calmes sous le flux laminaire du vent dont on devine à peine la présence au vu du ploiement des bambous uniformément bien coiffés. En fait, je soupçonne qu'ils ont été protégés par ma maison dont le toit a détourné le flux vers leurs cimes.

Alors qu'au bas mot une dizaine d'arbres ont été déracinés dans le voisinage immédiat avant que les tronçonneuses ne les débitent tout au long du week-end.



De cette tourmente, est sortie une nouvelle espèce d'arbre, dite à « mémoire de forme ».


Cet arbre indique toujours, le calme revenu, le sens et l'intensité du vent comme au plus fort de la tempête.


On notera au passage sur la photographie ci-jointe que le ciel d'azur n'est pas maculé par les traces d'une quelconque activité aéronautique (phénomène très rare à Toulouse)...


Cordialement

Jacques Le Bris

Voir les commentaires

Ca change d'un coup !

21 Janvier 2009, 23:20pm

Publié par Blogmestre

Bonjour,


A la mi mandat, il y a deux ans déjà, une majorité d'Américains lasse de l'Administration BUSH avait pour slogan : donnons un bon coup de balai. Car il fallait que cela change.

Ils ont été entendu 5 sur 5 par BHO.

Ce que l'on peut constater aujourd'hui, premier jour ouvré par l'Administration OBAMA, c'est que la Maison Blanche a subi comme un coup de baguette magique.

Il faut bien dire que cette administration était sur les starting blogs...

Il suffit d'aller visiter le site officiel pour sentir immédiatement le souffle du vent du large qui a eu pour effet tangible d'y changer l'air vicié.

C'est neuf, rien que du neuf en cet an neuf.

Dès la page d'accueil, nous pouvons voir que le changement est arrivé en Amérique, il est même déjà bien installé.

J'attends la suite avec impatience...

C'est certainement là l'effet de ce changement. Avant j'appréhendais chaque jour la bourde suivante du 43° et ses dégâts collatéraux.

Le chemin devant nous va être difficile, mais au moins on devrait y voir plus clair !


Cordialement

Jacques Le Bris

Voir les commentaires

Suivez la flèche

18 Janvier 2009, 11:09am

Publié par Blogmestre

Bonjour,



La cérémonie d'investiture d'un Président américain a traditionnellement lieu à Washington DC en un lieu dont le plan rappelle celui d'une flèche, probablement comme une vague réminiscence d'une aire de jeu entre les Indiens et les Cow-boys, un des fondements de cette société américaine.



Vous noterez qu'elle est orientée vers l'Est sur une carte et donc vers l'avenir dans un schéma de pensée occidentale.

Or, une flèche atteindra sa cible d'autant plus éloignée en fonction de la maîtrise de son tireur et de la force de l'impulsion donnée au départ. Donc symboliquement, l'équipe OBAMA ira d'autant plus loin que le peuple américain la propulsera fortement le jour de son investiture en espérant que ce soit bien dans la direction d'un avenir meilleur.

Pour tenter de mesurer ce processus de soutien populaire initial, un instrument simple et assez fidèle a été établi et étalonné. Il consiste à évaluer l'étendue de la foule qui assistera sur place à la cérémonie, en tenant compte de sa densité entre deux estimations, l'une haute et l'autre basse.

En France, pour chaque manifestation ou rassemblement de ce type, n'avons-nous pas les estimations de l'organisateur et celle de la police ? Ici chacun pourra juger de lui-même et son estimation sera la bonne, du moins pas plus mauvaise que les autres avec une population répartie de façon normale... N'est-ce pas ?


Voici l'instrument de mesure étalonné en Million d'âmes.


Le problème N°1 actuellement est bien d'ordre logistique :

Comment apporter en ce lieu magique les millions de personnes prévues ?

Où parquer les 10 000 cars nécessaires à cette marée humaine ? Que dis-je ? Le tsunami attendu !


Cependant je ne voudrais pas être en ce moment à la place du Responsable de la sécurité de cet évènement planétaire, même à la tête de 8000 policiers et 11500 soldats, sans compter les services secrets.

Inutile de dire que si certains se prendront pour des Indiens ce jour-là, d'autres peuvent tout aussi bien jouer le rôle des Cow-boys... Et cette flèche peut malheureusement s'avérer incendiaire et mettre le feu aux poudres. Il y a bientôt un siècle, à Sarajevo .... 


Je ferme là mon billet, croise les doigts et rappelle que l'histoire ne se répète jamais ! Nous verrons bien le mardi 20 janvier 2009, si cette flèche donne le sens de l'Histoire. A suivre...


Cordialement

Jacques Le Bris

Voir les commentaires

Ouverture des Voeux 2009

30 Décembre 2008, 14:55pm

Publié par Blogmestre

Bonjour,

Vous trouverez ici les Voeux pour l'année 2009 que j'ai reçus via ma messagerie.

A commencer par ceux en provenance de Monsieur Alain Michel Boudet que j'ai eu le plaisir de rencontrer en plein brouillard un jour de décembre 2008.



Espérons comme lui que cette nouvelle année sera effectivement celle de l'ouverture, même si nous espérons aussi qu'elle soit celle de la fermeture de la crise économique...
Bref, il est normal que ce signe d'ouverture ouvre cette liste.
Il est vrai que le bal a été lancé par anticipation. Quant à mon ami Michel Rameaux, il a  respecté les conventions en m'adressant ses voeux dès le jour de l'an. C'est vrai qu'il fonctionne comme une horloge suisse ; même sous haute pression, il délivre un service de qualité dans les délais et le budget annoncés, à la hauteur de vos exigences et parfois au-delà de vos premiers desseins, puisqu'entre temps il vous aura aider à afiner votre projet et vous aura fait découvrir d'autres perspectives s'avérant fort utiles.


En fait, il est admis qu'en termes d'admission mon amie Karine Sorba en connait un rayon. A l'heure où je vous écris, je dois vous avouer que, si elle a dû me supporter à maintes reprises, elle n'a pas eu encore l'occasion de me porter  même si cet objectif est clairement affiché. Qui sait  ? Peut-être que cet an neuf nous apportera quelques belles missions de qualité pour mieux la satisfaire...



Lorsque j'ai reçu les voeux de mon ami Régis RIFFET, ce fut comme une explosion de joie


Il est vrai qu'en matière d'explosifs, c'est un expert...

Avec le premier jour véritablement ouvrable de l'an neuf, les grosses cylindrées se manifestent, en particulier Cadremploi.



Je savais que l'arrivée de 2009 allait faire du bruit, mais je suis resté tranquille car je savais que mon amie Martine GENTIS allait y mettre bon ordre en toutes bonnes raisonances...


Quant à Jacmé GAUDAS il m'envoie toute la puissance pour décoller à destination de la planète Internet, tout un programme...



Un de mes amis du siècle dernier, Jean-François RENAC, m'a donné un sage conseil que je suis enclin à suivre bien volontiers. D'ici le 14 février prochain  .


En espérant qu'elle ne soit pas ma dernière cliente, Madame Isabelle LAPORTE m'a envoyé ce message rayonnant sa politique de développement durable.

Mon amie Martine EJARQUE, entre-deux vieilles branches, nous fait remarquer gentiment qu'à la fin de ce billet je suis encore dans le brouillard dans lequel je l'avais commencé.


Je ne sais pas pour vous, mais moi je crois y voir un message subliminal. Derrière cet arbre se cache, non pas une forêt inquiétante, mais un soleil rayonnant. Alors pour en profiter pleinement, il nous  suffit tout simplement de nous mettre en mouvement... Alors bougeons-nous pour sortir du brouillard ambiant et nous aurons bientôt chacun notre place au soleil !

A l'année prochaine !

Cordialement
Jacques Le Bris

Voir les commentaires

2008 restera l'année où le Monde a basculé

21 Décembre 2008, 15:20pm

Publié par Blogmestre

Bonjour,

En février 2008, j'avais écris ici le billet suivant :

Vous ne vous en êtes probablement pas aperçu, mais ce fait est bien réel.

En effet, en février 2008, les ventes via Internet ont dépassé les ventes du commerce traditionnel. Ceci grâce à l’effet longue traîne.

Qu’es aquò ?

L’Enfer du commerçant traditionnel est la gestion de la partie « C » de ses stocks classés en produits A, B & C. L’exploitation de cette partie « C » l’encombrant aussi bien physiquement que financièrement ne l’intéresse pas ; malgré le joli nom de « rossignol » qu’il donne souvent à la plupart des produits qui s’y trouvent.

Or, les opérateurs du commerce via Internet ont remarqué que le chiffre d’affaires dégagé par cette partie C correspond grosso modo au cumul de ceux dégagés par les parties A et B.

En effet, le consommateur ayant un besoin bien spécifique et ne trouvant pas facilement dans le commerce traditionnel le produit qu’il cherchait, s’est progressivement habitué à l’usage d’Internet et ceci à bon compte.

En plus, lors des soldes, le Consommateur peut acheter quand il lui plait, sans subir les embouteillages et sans payer pour se rendre sur place, en dehors des bousculades et sans stress, en évitant de perdre son précieux temps dans des files d’attentes interminables aux caisses, le tout automatiquement au meilleurs prix. Le résultat est là ; il n’y a pas photo !

terre.jpg

Maintenant pour le Commerçant du futur, il lui faut impérativement être visible sur Internet et donc payer très cher son référencement sur Google (désolé pour ceux qui ne connaissent pas encore ce nom). Le Monde entier se retrouve donc actuellement face à ce monopole du géant de l’Internet. Comment sortir de ses fourches caudines ; là est maintenant la question ?

To be well referenced by Google or not to be !

Telle est la nouvelle Loi du Commerce.

Elle succède à celle qui régnait depuis les années 1960 : « No parking, no business », dont la simple application avait assuré le développement phénoménal de nos super et hyper marchés.

A vous de deviner la suite pour vous adapter à ce nouveau Monde.

Jacques Le Bris

Ainsi donc j'ai pu constater au cours de l'année que même Carrefour allait réagir en réduisant la voilure de ses paquebots, à commencer par son navire amiral situé à Portet/Garonne.
Son concurrent direct situé à Roques a installé des guichets spéciaux pour ceux qui daignaient encore venir après avoir commandé par Internet la préparation de leurs provisions.
Quant à mon magasin de proximité, il est prêt à livrer à domicile les commandes passées sur Internet.
Tout cela pour être acteur plutôt que victime de ce basculement où le virtuel a pris le pas sur le réel.

Mais je n'imaginais pas que les Financiers, appartenant d'ailleurs à un petit monde que je ne connaissais pas, allaient être victimes de leur chasse au mirage du profit facile. Arnaqués de belle manière par des pros qui avaient pu les leurrer pendant des décennies, en fait, depuis le début des années 70 lorsque le US$ a perdu sa valeur d'étalon.
Evidemment devant les sommes astronomiques qui sont ainsi disparues en même temps que ce mirage, le Monde a effectivement basculé. Vers quoi ? Probablement le chaos...

Cordialement
Jacques Le Bris

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 41 42 43 44 45 46 47 48 > >>