Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

Hit de l'été 2012

3 Septembre 2012, 19:46pm

Publié par Blogmestre

 

Bonjour,

 

Que s'est-il passé dans la nuit du 29 juillet 2012 ?

Je me le demande car, pendant que vous boucliez vos valises avant de partir pour vos vacances bien méritée de l'été 2012, il y a eu comme un petit tremblement de terre sur Internet, avec un glissement des visiteurs uniques qui a affecté de nombreux sites, pour ne pas dire tous.

 

Prenons par exemple le couple infernal Paper.li et Scoop.it sur les 6 derniers mois. Certes Scoop.it était déjà sensible à la dépression post électorale détectée sur les sites où l'impact du comportement des Français importe (Over-Blog, LeMonde.fr, LeFigaro.fr, Scoop.it,.... voir cet article), cependant, une fois la remarque faite, on peut y constater ce léger impact.

 

Hit-P-S-12-07-28.JPG

 

Par contre, l'impact est beaucoup plus sensible sur Paper.li. Cet outil étant lié par essence à Twitter, sa source, voyons ce qui s'y passe et joignons-y les informations concernant Facebook et Google.

 

Hit-G-F-T-12-07-28.JPG

Le début des Jeux Olympiques* de Londres 2012 aurait-il eu un impact sur le tout Internet ?

On se serait plutôt attendu à un accroissement des taux de visites plutôt qu'à cette baisse sensible. On imagine alors que les Internautes aient préféré, soit aller vivre ces Jeux sur place, soit regarder les retransmissions télévisées, plutôt que de consulter Internet pour découvrir les exploits et les commenter.

Mais si vraiment c'était cela, pourquoi donc ce phénomène ne s'est-il pas produit la veille, lors de l'ouverture de ces Jeux ?

Et si Facebook avait dépassé Google ce jour-là ? Regardons leur rang respectif :

 

Rank-G-F-T-12-07-28.JPG

C'est clair, Facebook est passé devant Google. Mais cela n'explique pas un tel bouleversement, la cause est ailleurs. Regardons le nombre de pages visitées par jour.

 

Page-F-G-T-12-07-28.JPG

Waouh ! Facebook a fait le trou. Les Internautes passent plus de temps sur Facebook pour aborder différents sujets.

Et, s'ils passent plus de temps sur Facebook, ils sont moins sur Twitter, et par conséquent il y a moins de choses à récolter sur Paper.li. Tout s'explique !

Voyons sous ce nouvel angle le couple Paper.li & Scoop.it

 

Page-P-S-12-07-28.JPG


Le même phénomène ; Scoop.it a fait le trou par rapport à Paper.li. On y lit plus de pages.


A bien y regarder, au final ce n'est pas un hit que nous avons eu cet été, mais un double hit.

 

 

Cordialement

Jacques Le Bris

 

* J'espère qu'on peut à nouveau parler des Jeux olympiques et non des Jeux d'été comme il nous a été imposé par le CIO. Encore une absurdité de ce Monde de fou, que cette fête de l'amateurisme entièrement vendue, euh non ! Sponsorisée jusqu'à sa communication.

 

 P. S. :  Ce n'est pas par hasard, si j'ai pris pour exemple dans cet article le couple Paper.li & Scoop.it. Je les ai découverts le même jour, le 30 octobre 2010 date du lancement du projet Scoop.it  sur le launch pad de Labège, plus exactement chez Goojet.

J'ai donné ma préférence à Scoop.it, d'une part parce que je me suis engagé ce jour-là à participer à son deverminage (debugging), et d'autre part parce que contrairement à Paper.li, sa base d'extraction est plus large, le topic est limité et le contrôle est manuel.

Scoop.it préfère ainsi faire confiance à l'Homme plutôt qu'à un automatisme qui ne peut être parfait, malgré toute la sophistication des algorithmes.

Voyons ce que cela a donné en termes de visites sur les deux dernières années :

 

 

Paper-Li-vs-Scoop-it-12-09-03.JPG

 

 

On voit bien que Paper.li a bénéficié, et de belle manière, de la campagne de communication entourant le démarrage de Scoop.it qui a imposé en France le mot "Curation" et suscité à l'époque bien des polémiques sur son côté barbare.

On voit surtout la progression constante de l'utilisation de Scoop.it, du moins au niveau mondial, car en France on trouve les traditionnels paliers correspondant aux vacances scolaires (voir quelques détails ici) et un infléchissement après le 17 juin que j'ai attribué (comme déjà écrit ci-dessus) à une dépression post électorale détectée sur les sites où l'impact du comportement des Français importe (Over-Blog, LeMonde.fr, LeFigaro.fr, Scoop.it,.... voir cet article).

 

On voit surtout, la similitude des courbes entre Twitter, la source, et Paper.li qui en dépend, même s'il est difficile de mettre sur le même graphe les deux courbes. Vous pouvez comparer facilement en regardant le graphe ci-dessus et celui ci-dessous.

 

Paper-Li-vs-Twitter-12-09-03.JPGOn constate que si Paper.li a su prendre l'allure de Twitter en 2011 et au début de l'année 2012, il n'a pas su bénéficier de la relance de Twitter et a subi en plein le phénomène du 29 juillet.

Parce que je crains tout simplement qu'il soit passé de mode.

Certes, la présentation des informations ressemblant à un journal papier est impeccable et peut séduire au premier coup d'oeil.

Mais, car il y a un mais, quand on approche de l'information, on s'aperçoit immédiatement de son grave défaut ; son processus de traitement de l'information ressemble à une digestion, voire une indigestion, qui comme tout processus de ce type se termine par une belle merde.

Son nom "paper" est, souligons-le, parfaitement bien adapté, car effectivement on en a besoin d'un tel article pour s'essuyer... les yeux.

Je m'explique.

Trop souvent en effet, le processus de traitement automatique d'une information fait, à l'instar du fameux "cadavre exquis", que le titre n'a rien à voir avec le texte qui lui est accolé. En plus, comme une cerise sur le gâteau, votre avatar et votre nom y sont accolés laissant accroire que vous êtes l'Auteur de l'ineptie produite. Le tout à votre insu, bien entendu !

Je m'étonne d'ailleurs qu'il n'y ait pas encore eu de procès retentissant à ce propos. Probablement parce que personne n'y fait attention, tant Paper.li est insignifiant.

A croire aussi que les gens ouvrent ces jolies merdes pour le coup d'oeil et ne lisent pas le contenu.

Le coup d'oeil étant le même, jour après jour, les gens vont finir, si ce n'est déjà fait, par s'en lasser.

Ceci d'autant que Twitter propose désormais une récapitulation des évènements importants relatés dans son espace, coupant ainsi tout besoin d'aller consulter un ersatz mal ficelé.

 

Nota : Scoop.it va bientôt fêter son 2° anniversaire.


 

 

 


Commenter cet article