Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

L'ai-je bien bougaraché ?

26 Décembre 2012, 11:50am

Publié par Blogmestre

 

 

Bonjour,

 

Vous avez été tous témoins du phénomène médiatique autour du petit village audois nommé  Panneau Bugarach.

 

En fait à l'approche du 21 décembre 2012, la presse du monde entier s'y est réfugiée pour combler le vide tout relatif de l'actualité. Heureusement, la préfecture de l'Aude avait limité à 250 les permis de couvrir ce non-évènement. C'était d'autant plus justifié qu'il ne devait, par définition, rien se passer dans ce petit village qui était, selon la légende, protégé de l'hypothétique Apocalypse.

 

Il faut reconnaître que le Maire de Bugarach a réussi à apprivoiser, tel Till Eulenspiegel, la presse du Monde entier et surtout à faire connaître son village et son Pic grâce à un buzz planétaire lui valant le titre incontestable de BuzzMeister.

 

D'aucuns auront remarqué qu'autrefois ce village était célèbre parce qu'on y travaillait du chapeau... Mais cela c'était avant ! Aujourd'hui, on y buzze un max, à tel point qu'on pourrait l'appeler : BuzzGarage.

 

Le côté fort intéressant de cet épisode grotesque, c'est la mise en évidence de l'emballement médiatique qui peut se concentrer sur un leurre. Toute la presse, s'est sentie obligée d'en parler, l'exemple étant donné par le New York Times, les autres se sont cru autorisés à exploiter le sujet...

Face à ce déchaînement, il est difficile de recenser tous les articles écrits sur cette mine d'or. Je ne retiendrais que la version courte d'un média américain qui est resté très pro, suffisamment pour justifier ses frais de déplacement avec son équipe et son matériel lourd :

 

Visit NBCNews.com for breaking news, world news, and news about the economy

 

Et une version longue, applicable à toute sorte de sujet, qui explique dans le détail comment un média peut faire monter la mayonnaise quand il n'a pas de biscuit sur un sujet, tout en amenant le Lecteur ou le Spectateur là où on veut bien le voir arriver. Je m'aperçois que cette vidéo est malheureusement censurée, certainement parce qu'elle mettait trop en évidence comment il était facile de manipuler les foules...

Voici un témoignage en français :

 


 

Comme suite à cet évènement vécu par la Terre entière, du moins pour sa partie ayant accès aux  médias, je propose d'utiliser désormais le verbe bougaracher. Il sera très utile pour tout journaliste envoyé couvrir un non-évènement ou chargé de faire monter la mayonnaise sans biscuit sur un sujet.

 

 

 


 

So, I propose from now on to use the verb "to bugarach". This neologism will be very useful for any Journalist sent to cover a non-event or, charged to write a paper on a void topic.

 

 

 


 

On imagine facilement un élève bougarachant afin de ne pas rendre une copie blanche lors d'un examen ou d'un concours...

Parmi les sujets d'actualité en cette fin d'année 2012 qui nous font bougaracher, celui du mariage pour tous me semble  un archétype.

Maintenant bougaracher peut aussi s'appliquer à tout demandeur d'emploi rafistolant son CV pour le faire coller au mieux à une annonce qui l'intéresse.

Et quand on y pense, bougaracher, n'est-ce pas pour tout énarque une oeuvre de tous les instants ?

 

Vous voyez, ce néologisme a de l'avenir. Il ne devrait donc pas tarder à entrer dans le dictionnaire.

 

Cordialement

Jacques Le Bris

 

 

Addendum du 2 janvier 2012

 

Arte a traité le sujet en faisant parler les Bugarachoises et les Bugarachois et là on n'a pas du tout l'impression qu'ils nous ont bougarachés, tant le sujet est plein de sens, d'amour bucolique et de vol de Vautours (les fameux extra-terrestres qu'on voit voler de temps en temps sur des documentaires vantant les OVNIs du pic).

 


Commenter cet article