Le blog de Jacques Le Bris

Une ritournelle bien Frêche, s'il vous plaît !

14 Février 2010, 16:38pm

Publié par Blogmestre

 

 

Bonjour,

On savait déjà qu'en France tout finissait par une chanson, en voici encore une fois la preuve :



Les puristes auraient certainement voulu entendre ici une Sardane au lieu d'une Bossa Nova ou d'un Reggae... Mais qu'importe !
Georges FrêcheEn faisant écho à un buzz très parisien qui, tentant de se payer une "tronche de kek", a monté en épingle une phrase bien banale (qui d'entre nous ne l'avait jamais prononcée ?), cette chanson volontairement provinciale peut devenir, elle aussi, un buzz.


Bref, un excellent moyen d'amplifier la notoriété de Monsieur Georges Frêche qui, en bon politique, se moque éperdument de ce que l'on parlât de sa personne en bien ou en mal, pourvu qu'on en parle ! Il en va de même pour toute marque ; il n'y a rien de pire que le silence, car c'est la mort !


Finalement des 22 régions de la Métropole, la Région du Languedoc-Roussillon aura le mieux profité de cette campagne des Régionales pour faire parler d'elle, grâce à son Président sortant, jouant là parfaitement son rôle de Promoteur. Et  ce, en prime time s'il vous plait !
Nous verrons bientôt, lors des résultats de ces élections régionales, si c'est bien cela que voulaient les contribuables de cette région...


Cordialement
Jacques Le Bris

 

 

Addendum post électoral

 

Vous connaissez désormais la chanson, en voici les résultats.


Au second tour avec une abstention de 48,50 % :

Listes conduites par Voix % Exprimés
M. Georges FRECHE (LDVG) 75 445 49,31
M. Raymond COUDERC (LMAJ) 46 979 30,70
Mme France JAMET (LFN) 30 581 19,99

 

Au premier tour avec une abstention de 52,93 % :

Liste conduite par Voix % Exprimés
M. Georges FRECHE (LDVG) 43 518 30,01

 

 

 

 

Au cas où cela intéresserait quelque candidat aux élections voici quelques pensées Frêche :

 

-  via  Le Post : "La politique c’est une affaire de tripes, c’est pas une affaire de tête, c’est pour ça que moi quand je fais une campagne, je ne la fais jamais pour les gens intelligents. Des gens intelligents, il y en a 5 à 6 %, il y en a 3 % avec moi et 3 % contre, je change rien du tout. Donc je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse."

 

- via  Le Monde : "les cons ne disent jamais merci. Les cons sont majoritaires, et moi, j'ai toujours été élu par une majorité de cons et ça continue parce que je sais comment les "engraner" (gaver en occitan). J'engrane les cons avec ma bonne tête, je raconte des histoires de cul. Ça a un succès fou".


- Laissons parler le Maître :


 

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog