Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

Et une, et deux, et trois... BancO !

12 Septembre 2009, 05:28am

Publié par Blogmestre

Bonjour,

C'est Bien Vu : avec Corus Bank, N.A., Brickwell Community Bank et Venture Bank, ce sont une, deux et trois banques au tapis de plus. Leurs patrons respectifs pourront toujours aller se consoler en jouant au Monopoly sur Internet (sorti opportunément cette semaine) et essayer de comprendre comment ils auraient pu s'en sortir face au Market Manipulator qui règne désormais en maître sur cet espace bancaire.
Ce trio constitue donc le bouquet (hélas non final) venant saluer le premier anniversaire de la faillite de Lehman Brother, l'apothéose de la spéculation, mais encore celle du lobbyisme autour de l'ineffable administration Bush (voir cet article paru à chaud et ses commentaires).
Ce qui porte à 92 le total des banques déclarées en faillite par le FDIC aux Etats-Unis depuis le début de l'année 2009.
Auxquelles il ne faut pas oublier de rajouter bien sûr les 15 tombées à la fin de l'année 2008, soit un total de 107 banques qui constituent, bien malgré elles, le résultat de ce cataclysme  planétaire, de cette opération d'assainissement ou de concentration capitalistique ou, plus exactement encore, de cette ultime bourde magistrale de l'administration Bush parmi sa longue liste.
On remarquera les résultats magiques obtenus depuis par sa consoeur jumelle Goldman Sachs qui, boudu, a été sauvée des eaux sales à l'époque, comme par enchantement !
Il devait y avoir dans le réseau de l'une un maillon plus faible que ceux du réseau de l'autre, voire un chainon manquant. Vous savez, ce doit être une histoire de gènes comparable, toute proportion gardée, à celle qui a conduit à l'extinction de l'Homme de Néandertal.

Maintenant apparemment, on ne sait toujours pas comment faire cesser ce mécanisme
infernal de dominos qui fait tomber une à une les banques ? Enfin si, il suffit simplement d'attendre le moment où il n'en restera plus qu'une et qu'alors elle n'aura plus besoin de ses Traders devenus subitement inutiles.
D'ailleurs Goldman Sachs, trouvant probablement que cet espace se réduisait à vue d'oeil, a décidé cette semaine, pour sortir définitivement de ce tunnel infernal, d'investir en Europe, pour ne pas dire l'investir, en y essayant son Market Manipulator dans un Euro Tunnel. Mais, c'est une autre histoire de l'évolution qui commence...

Cordialement
Jacques Le Bris

Commenter cet article