Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

Un simple oubli qui va nous coûter très cher

15 Juillet 2009, 16:32pm

Publié par Blogmestre

 

Bonjour,


Dans les années 70, l'informatique prenait son envol et déjà en matière de vol elle s'y connaissait un peu. Quelques informaticiens bien placés aux cœurs des Banques avaient déjà trouvé l'astuce qui consistait à détourner à leur seul profit, probablement dans un compte en Suisse, les écarts dus aux arrondis dont on ne savait que faire et qui encombraient inutilement les comptabilités.

Quelques années plus tard, l'informatique ayant évolué, elle se lançait dans l'assistance de divers métiers par ordinateur. Un jour elle entrait ainsi naturellement à la Bourse avec fanfare et trompette pour assister les Marchés boursiers.

Or, il y avait les mêmes algorithmes basiques dans les ordinateurs. Et donc dès qu'un petit nuage est arrivé à l'horizon, ce fut immédiatement la tempête et le déclenchement d'une avalanche dévastatrice. Nous étions en 1987, le premier Krach piloté par ordinateur qui n'eut de fin que lorsque quelqu'un a décidé de déconnecter l'informatique le temps que les Traders se calment et reprennent leurs esprits...

Suite à cette histoire, je pensais que nous en étions guéris.

Mais l'évolution s'est poursuivie dans les espaces de non droit à force de Polytechniciens déterminés, et de gadgets en tout genre destinés, à plumer le pigeon.

Passons sur la crise actuelle largement développée par ailleurs.

En 2009, nous arrivons au stade ultime, celui de l'arnaque pure et simple à la vitesse de la lumière*.

Rappelez-vous le jeu de pile ou face de la cour d'école. Mais si : face tu perds, pile je gagne !

Mettez-vous maintenant à la page, celui du Trading. Cela devient : « Tu trades avec moi, j'y gagne. Je trade avec toi, tu perds ».

C'est probablement la méthode employée par Goldman Sachs pour faire des milliards, puisqu'elle a confié cela à des ordinateurs et que ceci se passe au niveau du micro Trading : non pas le Trading à petite échelle, mais le Trading réalisé à l'échelle de la microseconde. Comme personne ne peut voir ce qui se passe ; pas vu, pas pris, je t'embrouille.

Bel escamotage !

En une seconde, il y a donc 1 million d'opportunités pour plumer quelque Trader aventureux et téméraire (surtout avec l'argent des autres) qui y mettrait son nez.

On comprend mieux les cuisantes expériences récentes, car il faut vraiment être fou pour se lancer dans le Trading face à ces robots bien dressés.

Tout irait pour le mieux, seulement voilà, les Dirigeants de Goldman Sachs en s'auto distribuant les bonus astronomiques à l'échelle de cette arnaque ont oublié celui qui avait mis au point le logiciel magique ou, du moins, avaient largement sous-estimé la valeur que lui-même attribuait à son œuvre.

Celui-ci, Sergey Aleynikov, s'en est donc allé voir ailleurs si l'herbe était plus verte, ce qui n'est pas trop difficile à New-York, et naturellement avec les codes dans sa musette.

Goldman Sachs a joué alors de tous ses pouvoirs occultes pour tenter de faire rendre gorge à sa poule aux œufs d'or, même un 4 juillet (un des rares jours fériés Outre-Atlantique).


Nous savons depuis lors qu'il y avait donc au moins un logiciel qui manipulait, ô nettement, les marchés boursiers. Nous pouvons compter maintenant le temps que nos Dirigeants vont mettre pour en tenir compte, mettre en place la parade et surtout s'ils en ont l'envie !


Quant à nous, nous avons nos Polytechniciens, Dexia, Natixis , SOCGEN et quelques autres banques qui vont un jour peut-être comprendre que : qui s'y frotte, s'y fait piquer... toute notre épargne.

C'est bien là en quoi, ce simple oubli va nous coûter très cher !


Tant qu'à faire un pari, je crois bien que les bénéfices de Goldman Sachs vont bientôt cheoir lourdement à cause de codes manquants (y compris celui de l'honneur, à plumer sans risque on triomphe sans, c'est bien connu). Ils nous avaient d'ailleurs prévenu, ces bénéfices seraient exceptionnels...


Cordialement

Jacques Le Bris

 

* Pour tout savoir sur les détails, les dessous, les enjeux de cette affaire lire cet article en anglais. Vous comprendrez aisément pourquoi le compteur ci-dessous n'est pas près de s'arrêter et surtout un peu mieux pourquoi des envolées de cours inexpliquées ont conduit des peuples entiers à la famine l'an passé. Sergei est simplement parti avec les plans et les secrets de fabrication de la pompe à fric la plus puissante au monde !
 Nota :  Etant donné l'énergie déployée par GS pour remettre la main sur lui, il semble que cette pierre philosofale qui transforme toute courbe mathématique virtuelle en cash réel, soit vraiment très efficace. Or, notre homme, libéré sous une caution de 750 000 US$, abandonné par son associé, est probablement sur le marché du travail, prêt à y être chassé, son profil est visible sur LinkedIn.
Elément de transaction : il gagnait chez GS 400 000 US$/an et espérait tripler ses revenus en quittant GS avec armes et bagages...

P.S. : nous arrêterons le compteur quand les autorités de contrôle auront joué leur rôle en faisant stopper ces  logiciels maléfiques (à mon avis, ce n'est pas demain la veille)...




ADDENDUM du 16 avril 2010

Il aura fallu donc au moins 285 jours pour que la SEC traîne Goldman Sachs devant la justice.
Personnellement, je me demande comment cette "Banque" qui a prouvé qu'elle roulait dans la farine ses propres clients pouvait encore en avoir. Les Traders seraient-ils de grands masochistes ou complètement aveuglés par l'appât du gain immédiat ?
Je laisse le compteur tourner car elle n'est pas encore condamnée et attire encore quelques gogos qui vont se faire avoir comme des Grecs. ;-)


ADDENDUM du 19 mars 2011

Goldman Sachs, qui a décidément tous les droits avec elle, a réussi à faire condamner Sergey Aleynikov son ex développeur à 8 ans de prison...


ADDENDUM du 4 septembre 2012

Arte a diffusé un documentaire sur Goldman Sachs qui montre l'envergure du problème qui est posé au Monde entier et compare "La Firme" à un hypermarché du racket où, quel que soit notre projet, à la fin c'est GS qui gagne. Quel que soit le chemin suivit, il se termine par la case Caisse :
GS-Caisse-copie-1.JPG

Toute analogie avec ce que j'ai écrit il y a plusieurs années : « Tu trades avec moi, j'y gagne. Je trade avec toi, tu perds » ne serait qu'une pure coïncidence. N'est-ce pas ?
Le Monde entier est racketté par la pieuvre mise en place par Goldman Sachs.
La seule issue est de démanteller cet empire du racket. Reste à savoir par où commencer et qui est suffisamment libre et fort pour engager le processus ?
 Nota bene : Pour noyer le pigeon que vous êtes à ses yeux, GS prédit un Armageddon le 14 septembre 2012. Donc, si on meurt à la Fin du Monde prévue par les Mayas le 12 décembre 2012, autant être ruiné avant.

Il semble que vous aimez suivre les évolutions de cet article, alors ajoutez-le dans vos favoris pour pouvoir y revenir facilement.

Commenter cet article

wixfr 06/09/2010 20:07



Bonjour,


Je souhaite vous faire partager mon expèrience d'utilisateur régulier de Zulutrade.


Le concept fonctionne très bien, ne serais-ce que d'un point de vue statistique : si vous suivez 10 traders qui font des bénéfices depuis 20 semaines, quelle est la probabilité que votre compte
ne soit pas bénéficiaire?


Il faut juste ne pas être trop gourmand et jouer en "micro lot". Ainsi, avec 250€, c'est comme si vous traidiez avec 2500€. Il faut également suivre régulièrement les traders choisis afin de
détecter ceux qui s'avère moins performant.


Pour plus d'infos : http://wixfr1.zulutrade.com/


Bon trade! ;)


 



joss 17/02/2010 09:47


Bonjour Jacques ,
merci pour les éclaicissements , par contre concernant zulutrade j'ai ouvert un compte démo et je dois avoir à mon actif 3600$ de profit en 15 jours cependant il ne faut pas oublier que zulutrade
vous prête de façon fictive 50000$ ce qui aide grandement à trader car j'ai eu 4 jours consécutifs de perte (soit quasiment une semaine boursière) j'étais arrivé à -4500$ donc 50000$ - 4500$ reste
donc 45500$ sur le compte ce qui me fait dire que pour trader aisément sans avoir peur de courber le dos et laisser passer l'orage , il vous faut investir minimum 10000€ sinon gare à la grosse
désillusion en ouvrant un minicompte à 800€ , vous risquez de vous les faire bouffer en 2 temps et 3 mouvements . Quant aux fameux traders les indicateurs de signaux , je vous déconseille fortement
de les suivre car j'ai pris les 5 meilleurs au classement et ENORME catastrophe car ils sont pour la plupart des aventuriers et  bon nombre reste dans le positif car ils ne ferment pas leurs
positions négatives . Moi j'ai donc un conseil pour ceux qui veulent malgré tout tenter l'aventure : démarrez avec un compte démo , et si vous voulez persévérer et risquer 800€ ou encore pire 400€
(pour moi vous avez 99% de chances de perdre votre argent) tradez uniquement en manual c'est à dire vous même et uniquement en EUR/USD , ne tentez pas l'aventure dans les autres monnaies .
Vous donnerez la valeur que vous voudrez bien à mon intervention et à ma mise en garde mais surtout : GARDEZ LA TETE FROIDE et le meilleur moyen de gagner de l'argent c'est : LE TRAVAIL (je suis
désolé pour les rêveurs).
Joss


Blogmestre 17/02/2010 10:32


Bonjour,

A moi de vous remercier pour nous avoir donné ce mini compte rendu de votre expérience.
Ceci aidera les nombreux visiteurs qui viennent par ici après avoir associé les mots Zulutrade & arnaque sur les petites fenêtres de leurs puissants moteurs
de recherche...

Cordialement
JLB


trader 16/07/2009 00:44

Autotradez le marche du FOREX en Laissant ZuluTrade rediriger les
trades des experts boursiers vers votre compte FX GRATUITEMENT
http://autotradings.zulutrade.com
et ca marche! vous pouvez meme ouvrir un compte DEMO gratuit!
plus d'infos sur mon site perso
http://zulutrade.e-monsite.com

Blogmestre 16/07/2009 08:45


Bonjour,


Je suis évidemment heureux qu'un Trader s'intéresse à mon modeste billet, lui
donnant par là un peu plus de valeur...   ;)

Je rappelle qu'il est précisé sur le site même de zulutrade :

Les performances passées ne sont pas
forcément représentatives des performances futures !

Je précise que je n'ai aucune relation commerciale avec ce site.


Si vous tentez l'aventure, j'espère pour vous que ces robots sont plus mordants
et réactifs que ceux de Goldman Sachs... Car, à mon avis, la nourriture des uns risque bien de se retrouver dans le coffre des autres ! Nom d'un PIP !

Cordialement
Jacques Le Bris