Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

Pour le Tamiflu, rien ne va plus !

10 Juillet 2009, 11:27am

Publié par Blogmestre

 

 

Bonjour,

Enfin, pas pour tout le Monde...

Déjà que le Tamiflu était sujet à caution, il semblerait, selon l'OMS même*, que des malades atteints par le virus de la Grippe A H1N1 aient été heureusement sauvés par d'autres médicaments.
Ceci d'autant qu'il est prouvé par des laboratoires que le virus était déjà résistant au Tamiflu !
Cette découverte explique peut-être aussi pourquoi l'avis OMS N° 59 tarde à sortir.
Serait-ce pour protéger les intérêts de Donald Rumsfeld ou n'y a-t-il plus d'intérêt maintenant à faire peur au Monde entier ?
En effet, comme les patients concernés ont survécu malgré inefficience du Tamiflu, le comble serait de découvrir un jour que des morts soient dues à ce traitement annoncé initialement comme le seul secours !

Cordialement
Jacques Le Bris

* Vous constatez comme moi que cet article a été déplacé. Heureusement, nous avons encore la trace de l'annonce via Twitter et les flux RSS. Finalement, Twitter est vraiment de plus en plus utile pour faire face aux diverses manipulations des foules.

En voici le texte, au cas où il disparaitrait définitivement :

Découverte de virus résistants à l’oseltamivir (Tamiflu)

8 JUILLET 2009 | GENÈVE -- Sur la base d’analyses de laboratoire, les autorités du Danemark, du Japon et de la Région administrative spéciale de Hong Kong ont informé l’OMS de l’apparition de virus H1N1 résistants à l’oseltamivir (médicament antiviral connu sous le nom de Tamiflu).

Ces virus ont été découverts chez trois patients qui n’ont pas été gravement atteints et qui ont tous guéri. Les enquêtes n’ont pas retrouvé de virus résistants parmi les proches contacts de ces trois personnes. Bien que résistants à l’oseltamivir, les virus étaient toujours sensibles au zanamivir.

Les laboratoires du Réseau mondial pour la surveillance de la grippe ont examiné la résistance aux antiviraux pour près de 1000 virus pandémiques H1N1. Dans tous les autres cas, ils étaient sensibles aussi bien à l’oseltamivir qu’au zanamivir. L’OMS et ses partenaires poursuivront le contrôle de la résistance des virus grippaux aux antiviraux.

Sur la base des informations actuelles, ces cas de résistance semblent donc sporadiques. À l’heure actuelle, rien n’indique le développement d’une pharmacorésistance étendue aux antiviraux parmi les virus pandémiques H1N1. Suite à cette évaluation du risque, l’OMS ne modifie pas ses lignes directrices pour le traitement. Les médicaments antiviraux restent un élément essentiel de l’action de la santé publique lorsqu’ils sont utilisés conformément aux recommandations.




En résumé : avant le 6 juillet 2009, il était très utile de suivre l'évolution de la pandémie. Depuis, cette grippe étant finalement jugée bénigne du fait que l'on en guérit sans même l'aide de médicament, il n'est plus jugé utile de diffuser les statistiques d'une pandémie que l'on ne peut plus arrêter de toute façon (dixit OMS).

Quant à l'écoulement des stocks de Tamiflu, circulez cela n'a rien à voir !

Rassurez-vous ! L'opération est une parfaite réussite commerciale :
1 on fait peur.
2 on rassure, une solution existe.
3 on la vend. 
4 on encaisse.
5 on disparait (surtout que la solution n'est pas aussi bonne qu'annoncée au départ)...


Pour connaître la suite de cette histoire à dormir de bout en bout voir mon dossier dédié.

Commenter cet article