Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

La crise, comme si vous y étiez !

5 Mars 2009, 13:12pm

Publié par Blogmestre

Bonjour,

Au moment où je vous écris, nous sommes selon le LEAP (Laboratoire Européen d'Anticipation Politique) dans la phase IV de la crise systémique globale actuelle : début de la séquence d'insolvabilité globale... Il prévoit déjà la phase V où des guerres civiles éclateront deci delà, en particulier là où des armes circulent librement comme aux USA et en Amérique latine...
Pour comparer ses précédentes annonces avec l'historique de cette crise globale, cliquez ici et vous aurez alors sous les yeux les chiffres et les principaux évènements qui ont eu lieu entre le 30 mai 2007 et le 4 février 2009.
Cet organisme a
publié dès février 2006 la fameuse « Alerte crise systémique globale » qui avait suscité à l'époque l'ironie condescendante de la plupart des « experts » et « responsables » du monde économique et financier. Les comparaisons avec les crises précédentes de l'économie moderne sont, selon lui, fallacieuses. Il ne s'agit en effet ni d'un « remake » de la crise de 1929, ni d'une répétition des crises pétrolières des années 1970, ni même boursières de 1987. Il s'agit bel et bien d'une crise systémique globale, c'est-à-dire affectant l'intégralité de la planète et touchant directement aux fondements du système international qui sous-tend l'organisation planétaire depuis des décennies.
A mi 2007, il établissait le planning suivant :

Séquence 1 : L'infection financière globale via l'endettement américain : Cent ans après les « emprûnts russes », les « dettes américaines »

Séquence 2 : L'effondrement boursier en particulier en Asie et aux Etats-Unis : De - 50% à -20% en un an, pour les bourses, selon les régions du monde

Séquence 3 : L'éclatement de l'ensemble des bulles immobilières mondiales : Royaume-Uni, Espagne, France et pays émergents

Séquence 4 : Tempête monétaire : La volatilité au plus haut sur fond de Dollar US au plus bas

Séquence 5 : Stagflation de l'économie globale : Recessflation aux USA, croissance molle en Europe, récession

Séquence 6 : « Très Grande Dépression » aux Etats-Unis, crise sociale et montée en puissance des militaires dans la gestion du pays

Séquence 7 : Accélération brutale de la recomposition stratégique globale, attaque sur l'Iran, Israël au bord du gouffre, chaos moyen-oriental, crise énergétique

La séquence 1 est explicitée ici dans le communiqué
public GEAB N°18 émis le 15 octobre 2007. Inutile de vous rappeler qu'elle s'est exactement produite comme annoncée.

Rappel de la Phase III :
Septembre 2008 - Phase d'effondrement de l'économie réelle aux Etats-Unis. Le communiqué public GEAB N°22 a été émis le 15 janvier 2008.
Avec un taux d'épargne négatif, une crise immobilière généralisée jetant à la rue des millions de citoyens, une devise en chute libre, des déficits publics et commerciaux abyssaux, une économie en récession et pour couronner le tout, des guerres coûteuses à financer.

Pour mémoire, la dette US court  ainsi.

Phase IV : Début de la séquence d'insolvabilité globale. Le communiqué public GEAB N°31 a été émis le 15 janvier 2009. Dont cet extrait :
Le monde est en train de prendre conscience qu'il est beaucoup plus pauvre que la dernière décennie le lui avait laissé croire. Et 2009 est l'année qui va obliger tous les acteurs économiques à tenter d'évaluer concrètement l'état de leur solvabilité, sachant que nombre d'actifs continuent encore à perdre de la valeur. La difficulté est qu'un nombre croissant d'opérateurs ne font plus confiance aux indicateurs et instruments de mesure traditionnels. Les agences de notation ont perdu toute crédibilité. Le Dollar US n'est plus qu'une fiction d'unité de mesure monétaire mondiale dont nombre d'Etats tentent de se dégager au plus vite . Donc toute la sphère financière est à juste titre suspectée de n'être plus qu'un immense trou noir. Pour les entreprises, plus personne ne sait si les carnets de commande sont fiables puisque, tous secteurs confondus, les clients annulent massivement les commandes ou n'achètent plus, même quand les prix sont cassés, comme le confirme la forte baisse des ventes de détail de ces dernières semaines. Et pour les Etats (et autres collectivités publiques), c'est dorénavant l'effondrement des recettes fiscales qui fait craindre une envolée des déficits pouvant entraîner là aussi des faillites. D'ailleurs, des milliardaires russes aux pétromonarchies du Golfe arabique en passant par l'Eldorado commercial chinois, ce sont toutes les « poules aux œufs d'or » des entreprises et des établissements financiers de la planète (et notamment européennes, japonaises et nord-américaines) qui s'avèrent désormais insolvables ou tout juste solvables. La question de la solvabilité de l'état fédéral et des états fédérés américains (comme de celle de la Russie ou du Royaume-Uni) commence d'ailleurs également à être posée dans les grands médias internationaux ; tout comme d'ailleurs celle des grands fonds de pension par capitalisation, grands acteurs de l'économie globalisée de ces vingt dernières années.

Phase V :  4° trimestre 2009 - Début de la phase de dislocation géopolitique mondiale. Le communiqué public GEAB N°32 a été émis le 15 février 2009.
Selon LEAP/E2020, cette nouvelle phase de la crise sera ainsi façonnée par deux phénomènes majeurs organisant les évènements en deux séquences parallèles, à savoir :

A. Deux phénomènes majeurs :
1. La disparition du socle financier (Dollars + Dettes) sur l'ensemble de la planète
2. La fragmentation accélérée des intérêts des principaux acteurs du système global et des grands ensembles mondiaux
B. Deux séquences parallèles :
1. La décomposition rapide de l'ensemble du système international actuel
2. La dislocation stratégique de grands acteurs globaux.
Selon LEAP/E2020, il ne reste plus qu'une toute petite fenêtre de tir pour tenter d'éviter le pire, à savoir les quatre mois à venir, d'ici l'été 2009. Très concrètement, le Sommet du G20 d'Avril 2009 constitue la dernière chance pour réorienter de manière constructive les forces en action, c'est-à-dire avant que la séquence cessation de paiement du Royaume-uni, puis des Etats-Unis ne se mette en branle. Faute de quoi, ils perdront tout contrôle sur les évènements, y compris, pour nombre d'entre eux, dans leurs propres pays, tandis que la planète entrera dans cette phase de dislocation géopolitique à la manière d'un « bateau ivre ».
A l'issue de cette phase de dislocation géopolitique, le monde risque de ressembler à l'Europe de 1913 plus qu'à la planète de 2007....

Sans commentaire
Cordialement
Jacques Le Bris

Commenter cet article