Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

2008, le poids des maux. 2009, quoi de neuf ?

21 Décembre 2008, 16:21pm

Publié par Blogmestre

Bonjour,

2008 aura été l'année de la grande révélation, celle que notre Monde était dirigé par une mafia d'Arnaqueurs irresponsables ayant mené par le bout du nez une myriade de gogos cupides et avides de profits aussi immédiats que virtuels.

2008 aura aussi été l'année de la grande sidération :
- sidération d'une part, lorsque le commun des mortels s'est aperçu qu'en première ligne des susdits gogos, il y avait leurs chers banquiers qui ont perdu dans l'instant leur aura.
- sidération d'autre part, lorsque ceux-ci ont vu le monde qu'ils avaient construit s'effondrer sous leurs yeux tel un château de cartes sous le coup d'une brise légère ou tel les Tours du World Trade Center sous les coups des avions détournés par Al-Qaïda.

Ceci dit, pour moi, 2008 aura été l'année de la démotivation générale.

A commencer par le sinistre exemple de Daniel Bouton qui s'est défilé devant sa responsabilité. Alors que devant le désastre de la SOCGEN, il eut dû démissionner sur le champ. En d'autres lieux ou d'autres temps où l'honneur existait encore, il se serait fait hara kiri. Mais non, ce n'est pas lui le responsable, mais l'air du temps !

Il est vrai qu'au fil du temps il s'est avéré que toutes les  autres banques avaient elles aussi croqué à belle dent dans ces titres pourris. Il n'était donc pas plus irresponsable que ses honorables confrères.
De plus, l'Etat s'est montré magnanime en renflouant les Banques et leur permettant ainsi d'être en mesure de payer les honoraires de leurs dirigeants, restés aussi astronomiques qu'injustifiés.

Le bas peuple respecte la justice et la fermeté ? Où est la justice ? Où est la fermeté ?


Comment voulez-vous motiver qui que ce soit dans un tel contexte ?
Au temps jadis, on arrivait à admirer son Directeur car il était compétent et intègre ; il avait même dû travailler dur (comme nous) pour en arriver là où il était.
Aujourd'hui nous avons l'impression amère d'être exploités par des mafieux cupides, cooptés par des pairs tout aussi cyniques !

Aussi l'année 2009 sera-t-elle, à mon avis, celle de la remotivation. Il y a du pain sur la planche ! Le seul moteur qui fonctionne actuellement, c'est la peur ! Peur de ne plus pouvoir se loger ou peur de ne plus pouvoir manger à sa faim ! Il m'étonnerait que le peuple continue à supporter longtemps le racket organisé par ses banquiers.

Joyeux Noël
Jacques Le Bris


Commenter cet article