Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

2016, la faille.

14 Novembre 2016, 09:21am

Publié par Blogmestre

2016, la faille.

 

 

Bonjour,

 

Aux Etats-Unis, on attend depuis des lustres le "Big one" du côté de la faille de Saint-Andreas.

Effectivement, dans la région on ressent actuellement des répliques depuis le séisme du 8 novembre 2016...

 

 

Elles sont relatives à un autre genre de séisme annoncé 4 jours à l'avance ! Une grande victoire de la sismologie.

 

 

En fait, cet énorme séisme politique a été causé par une gigantesque faille. Celle du journalisme en son entier qui avait lutté, unanimement et sans retenue, contre la candidature de Donald Trump.

 

 

Son élection qu'il juge lui même facile a mis en exergue le décalage profond entre la vision du monde imposée par le journalisme et la réalité vécue par ce que notre Président appelle les sans-dent, autrement dit les ploucs...

 

Pour juger de l'ampleur de cette faille, notez le grand écart entre la dernière estimation diffusée par le système et la réalité sortie des urnes et du mode de désignation des représentants du peuple.

Avant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant le séisme

Après

 

Cette grave erreur de parallaxe s'explique assez simplement.

Sous le règne du capitalisme financier, le 1% possède l'ensemble des médias. On ne peut lui reprocher d'agir avec ses moyens, les médias et les instituts de sondage, pour conserver le pouvoir et donc le statu quo ante qui a fait sa fortune.

Les journalistes et les sondeurs sont avant tout des hommes, on ne peut leur reprocher de suivre les desiderata du 1% qui les nourrit.

Or, les intérêts du 1% ne sont pas les mêmes que ceux des 99% !  C'est peu de le dire.

A titre d'exemple, il y a quelques jours, tous les médias ont sorti un même sondage instillant dans l'esprit des Français qu'ils étaient en très grande majorité contre le Revenu Universel qui est la seule solution pour éviter la misère en France, mais qui ne convient évidemment pas au 1%.

D'où la faille qui va grandissante.

On reproche même à Facebook d'avoir participé à cette tectonique des plaques. 

 

 

En oubliant que son jeune patron fait partie maintenant de ce 1% ! Alors quand Trump se propose de lever moins d'impôts, Mark Zuckerberg ne peut que s'en réjouir et lui faciliter l'accession au pouvoir.

En France, c'est même pire ! 

Une fois avoir choisi et fait élire son poulain, le 1% reçoit de sa part des subventions pour bons et loyaux services des médias qu'il possède, afin de les maintenir en état de fonctionnement pour la prochaine fois.

La seule parade pour le Citoyen (statistiquement membre des 99%) reste son bulletin de vote. Son abstention simplifie le travail du 1%.

 

 

Comme l'indique sagement François Fillon, l'électeur doit voter selon ses convictions sans tenir compte des sondages mis en place pour le leurrer.

 

 

Pour le Journalisme, la situation est grave, car il va disparaître. Discrédité, il va être uberisé et remplacé par les Blogueurs et les Citoyens eux-mêmes qui s'informent entre eux sans filtre et déformation idéologique (mis à part quelques Apparatchicks faciles à détecter par leurs outrances).

Pour les quelques Journalistes qui voudraient guérir de leur maladie, il leur suffit de sortir de leur entre-soi et de Facebook. Car ils ont souffert, sans s'en rendre compte, de l'algorithmopathie ; cette maladie que l'on contracte via Facebook avec ses algorithmes qui enferment chaque internaute dans sa propre bulle, sous prétexte d'aller au devant de ses désirs. Ce phénomène les renforce dans leurs idées sans contact direct avec la réalité du terrain, d'où un écart systémique qui les conduit à prendre leurs désirs pour la réalité et à diffuser (en toute bonne foi) leurs erreurs de jugement.

 

Cordialement

Jacques Le Bris

 

 

Commenter cet article