Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jacques Le Bris

Zica, Zika, #Zika ! Aïe ! Aïe ! Aïe !

15 Février 2016, 13:01pm

Publié par Blogmestre

Carte du monde montrant la répartition du virus Zika en janvier 2016
Carte du monde montrant la répartition du virus Zika en janvier 2016
Carte du monde montrant la répartition du virus Zika en janvier 2016

Carte du monde montrant la répartition du virus Zika en janvier 2016

 

 

Bonjour,

 

Fin 2015, Jacques Attali faisait des prédictions alarmistes, malheureusement très réalistes, pour l'année à venir. Dans son alinéa 9, il prévoyait même une épizootie entraînant la fermeture des frontières... Au tout début de Janvier 2016, le virus Zica entrait alors dans le champ des radars médiatiques comme pour valider cette prophétie.

 

 

 

 

L'OMS, pour ne pas être accusée du même retard à l'allumage que lors de l'apparition de la grippe H1N1, a alerté les populations sur l'extension rapide de cette maladie ; notamment au Brésil et les risques de propagation accrus lors du Carnaval de Rio et des Jeux Olympiques.

 

 

Pour une maladie bénigne, sexuellement transmissible, découverte chez un singe en 1947, transmis à l'homme en 1954, quelle mouche - Euh ! moustique - l'avait piqué pour soudain faire la une de l'actualité ?

 

 

En fait, sur la zone de développement de la maladie au Brésil sont apparus des cas inquiétants de bébés atteints de microcéphalie.

 

Aussi l'OMS a-t-elle demandé aux femmes enceintes de prendre des précautions pour éviter autant que faire se peut de se retrouver dans ce malencontreux cas de figure.

 

 

En résumé :

 

 

Maintenant, comme les scientifiques du monde entier ont les yeux braqués sur le phénomène, tout porte à croire qu'en dehors de la même zone géographique brésilienne, il n'y a pas de lien direct entre le virus Zika et la microcéphalie. Par contre, des liens indirects sont suspectés :

- Un moustique génétiquement modifié pour tuer les moustiques porteurs dudit virus aurait transmis une partie de son code génétique à l'Homme comme dans le film La Mouche.

 

- Monsanto aurait expérimenté un larvicide (pyriproxifène) pour éradiquer le moustique porteur du virus avec ce malheureux effet collatéral sur l'espèce humaine (et probablement d'autres espèces).

 

 

Comment reconnaître la bête :

 

 

A suivre...

 

Cordialement

Jacques Le Bris

 

Commenter cet article